Toi, t’as une mémoire visuelle!!

Comment comprendre les mécanismes à l’œuvre dans l’apprentissage ? Comment fonctionne notre mémoire ?

Vaste question à la quelle je serais bien incapable de répondre, pourtant cette petite question me taraude : pourquoi je retiens ceci avec facilité et amusement pendant que cela ne rentre dans ma caboche qu’à coup de marteau, en me faisant un mal de chien en plus !

David Tenier, l'archiduc Léopold Guillaume dans sa galeire à Bruxelles, 1651

« Tu as une mémoire visuelle, et pas auditive : la preuve, tu ne retiens même pas correctement Petit Papa Noël » ; je me surprenais à hurler dans le huis clos de ma conscience,: « tu dis n’importe quoi, c’est pas parce que t’es vieille que t’as raison ».

Je m’explique, la théorie des mémoires partielles (l’auditive par exemple) est le résultat des travaux menés au XIX siècle par le neurologue Charcot qui se définissait lui – même comme un « olfactif ». Cette théorie a été utilisée par le pédagogue A. de la Garanderie qui, dans les années 1960 en fait le socle de sa théorie et de sa pratique de la « gestion mentale » et qui prétend expliquer l’échec scolaire : un échec (scolaire) surviendrait quand l’enseignement serait surtout visuel pour un enfant auditif, ou le contraire.

A. Lieury propose d’explorer une autre géographie de la mémoire. C’est une sorte de voyage dans un super Web 02 (genre Matrix) où nous sommes à la fois les processeurs, les « mémoires vives », les cartes mères et les virus. Ceci n’est qu’une vue (très personnelle) de l’esprit.

Plus sérieusement, pour ce psychologue cognitif, la mémoire est constituée de différents modèles où sont construites les informations destinées à fabriquer des objets mentaux.

Il parle ainsi d’une mémoire sensorielle qui gère l’envoi rapide de l’information vers une autre mémoire : la mémoire lexicale, celle – ci  stocke  tous les fichiers mais le sens est dirigé vers une autre gare de triage (dite « mémoire spécifique »). A ce moment précis, nous n’avons fait qu’entrer de l’information, mais maintenant, s’opère une autre manœuvre : si l’info est entrée, il faut qu’elle sorte mais dans notre « tête ». Un exemple : quand on a l’impression d’entendre « auditivement » dans notre tête, c’est de notre propre parole qu’il s’agit. Pourquoi ? Me direz – Vous ? Tout simplement parce que les mots sont réinjectés dans la mémoire lexicale. Il y a donc un va – et – vient entre notre gare de triage et la mémoire lexicale qui sert de mémoire auxiliaire. C’est une mémoire qu’on sollicite à plein pot pendant un court moment : retenir pas exemple une adresse, un numéro de plaque d’immatriculation ; on peut ensuite jeter l’info dans le donjon. Ce va –et – vient, Lieury l’appelle la « boucle vocale ».

Les hautes Herbes (1951) de Pierre Alechinsky
Les hautes Herbes (1951) de Pierre Alechinsky

Et cette œuvre d’Alechinsky, que nous inspire -t- elle? Objets mentaux, tubes de connaissance(s) entre terre et ciel ou allégorie de la mémoire arborescente?

En ce qui concerne la « mémoire visuelle » (dite aussi mémoire iconique) on apprend qu’elle est surtout fugitive parce qu’elle va permettre d’ouvrir la porte à d’autres mémoires : la mémoire lexicale et la mémoire imagé (et une de plus). Celle là concerne les objets physiques : plantes, animaux, dessins. Cette mémoire est puissante et durable mais ce n’est pas « la mémoire photographique », en fin de compte cette mémoire agit comme un super collecteur (voire un super – collectionneur) et fabrique une bibliothèque d’images virtuelles. Pour vous donner un aperçu : sur 2 500 photo, 90% sont reconnues après une semaine.

L'Archiduc Léopold Guillaume dans sa galerie d'art (1647) de David Téniers
L’Archiduc Léopold Guillaume dans sa galerie d’art (1647) de David Téniers

Et ici combien d’oeuvres, de reproductions, d’imitations, de mises en scènes pourrions – nous « retenir » mécaniquement?

Si on résume, toutes ces mémoires créent des représentations, des images, des mots ; il faut ajouter une nouvelle mémoire : la mémoire procédurale. Parce que les mots, les sons, les images ne sont pas des actions, entre en scène la mémoire  procédurale : elle permet d’apprendre par l’action. Prenons un exemple : le  « sans mémoire », l’amnésique ne retient pas les listes de mots, au pire les noms et les visages de ses proches mais il est capable de faire du vélo. Ainsi s’explique que certaines activités  s’apprennent mieux en agissant.

Tout ceci est bien joli, mais quel est le lien entre mémoire et intelligence ?

Advertisements

8 thoughts on “Toi, t’as une mémoire visuelle!!

  1. L’intelligence est un outil de scrutation de la mémoire qui tente d’analyser et de comprendre le sens de toutes ces informations lexicales, numériques et comportementales et crée de nouvelles expressions comme des analogies pédagogiques (pour réduire la complexité ou générer une réaction émotive chez son interlocuteur afin de les partager. Ces analogies peuvent être scripturales, narratives, picturales ou multimedia selon les talents) mais aussi cela produit des avis pour juger de l’intérêt de ces informations ou rechercher les causes qui ont généré ces informations et déclencher une proposition d’action pour réduire les problèmes.Mais dans le monde économique globalisé,cela donne l’impression de détruire de la valeur présente ici pour en créer une plus grande ailleurs et au détriment des conséquences sociales. L’intelligence est devenu folle et livré aux démons.

  2. Au delà de l’intelligence du cerveau éveillé, le traitement de fond en situation endormi où ce que l’on appelle le rêve ou cauchemar selon qu’il est agréable ou pas est la production par le cerveau d’un clip vidéo en dehors du pouvoir de contrôle de la raison. Ce clip video est comme un snapchat dans la mesure où il n’est visible qu’une fois par l’auteur dans son sommeil.

  3. Au delà de la mémoire visuelle auditive et olfactive, il y a la mémoire de repérage dans l’espace que je qualifierait de magnétique et la mémoire temporelle qui donne la connaissance de l’heure. Le ptit Poucet n’avait pas cette mémoire de l’espace puisqu’il devait semer des cailloux pour repérer son chemin comme les personnes qui doivent mettre un réveil n’ont pas la mémoire temporelle.

    1. A mon sens le temps n’est pas la durée, la mémoire de l’espace est un construit c’est la raison pour laquelle le Petit Poucet l’élabore avec ses petits cailloux, lui qui avec sa fratrie (et ce n’est pas un détail) plonge dans un territoire inconnu au mieux, hostile tout du moins. Merci beaucoup pour vos commentaires stimulants.

  4. L’intelligence du coeur est peut-être celle qui n’a pas besoin de mémoire car elle ne comptabilise pas ce qu’elle donne et ce qu’elle reçoit. L’affection pour ses enfants en est le premier exemple. Est ce pourquoi elle n’est pas valorisé et même dévalorisé dans la société ? Combien de mère désespérés de ne pas pouvoir élever leur enfant dignement en arrive à des gestes irréparables sans que la société et leur partenaire ne soit capable d’ouvrir les yeux sur leur conditions de vie.

    1. intelligence du cœur : à priori un paradoxe, et à y réfléchir … oui un paradoxe, à moins que l’adaptation permanente à l’Autre définisse ce qui est considéré comme un axiome. Vous avez raison : les pères sont en permanence absents dans les discours, la réalité est plus complexe …

  5. J’aime cette terminologie d’ axiome souvent usité dans les Mathématiques plutôt que les sciences humaines. En connais tu d’autres ? Par contre je me méfie de
    la complexité. Elle a souvent bon dos. C’est souvent un alibi quand on veut élucider une question. Mais ce n’est pas un reproche que je t’adresse mais cela traduit le fait que les sociétés sont encore très sexistes …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s