L’Ankou vit à Bulat. Eglise de Bulat Pestivien.

Dans les Côtes d’Armor, loin de la mer  (l’Armor) au cœur de l’Argoat (l’intérieur, les terres) se dresse la plus haute flèche costarmoricaine, celle de l’église Notre Dame de Bulat. Avant d’être l’église Notre Dame, elle a été chapelle jusqu’au début du XIX siècle (1804)

Où est Bulat – Pestivien ? Cela dépend d’où l’on vient, mais le plus simple à partir de Guingamp est d’emprunter la D787 en direction de Callac / Carhaix – Plouguer sur 17 km environ, puis la D31 (sur la gauche), on poursuit la route qui mène au village de Bulat – Pestivien.

L’église est belle, austère et imposante; en empruntant le circuit  des tailleurs de pierre, la flèche se laisse admirer dans une luxuriance verdoyante :

Bulat, église , circuit des tailleurs de pierre.
Bulat, église , circuit des tailleurs de pierre.

Sur les côtés de l’église sont gravées des figures peu orthodoxes qui rappellent que nous nous trouvons sur une terre où christianisme et paganisme s’affrontent, se côtoient et s’absorbent. La figure de l’Ankou, bouche ouverte interpelle le pauvre chaland : c’est une sculpture intéressante, la mort n’est pas déguisée en grande faucheuse, elle s’incarne en squelette en « nous » montrant : le vif (ce que nous sommes) est saisi par le mort (ce que nous serons).

Ankou de Bulat.
Ankou de Bulat.

Quand on gravit les marches, nous ne sommes pas encore en haut de la flèche qui s’érige à 66 mètres, mais on peut s’arrêter sur « le chemin de ronde », le village, sa place et les alentours s’offrent à notre regard (la poule peu habituée à voler a les ergots fébriles) :

Bulat Pestivien. La campagne vue de l'église.
Bulat Pestivien. La campagne vue de l'église.
Bulat vu de l'église.
Bulat vu de l'église.

L’église est considérée comme « un joyau de la Renaissance bretonne » ; Bulat est surtout un des ateliers à partir duquel est impulsée une architecture gothique bretonne.

Bulat, entrée latérale.
Bulat, entrée latérale.

Sous ce porche, les apôtres :

Bulat le porche de l'église.
Bulat le porche de l'église.

Ici, c’est le paradis des marcheurs solitaires, l’espace semble leur appartenir : on peut être seul et pas isolé car la campagne est accueillante (même sous une fine pluie). Le bocage et les sous – bois déplient de multiples gammes de vert :

Bulat campagne verdoyante.
Bulat campagne verdoyante.

L’eau habite les toiles arachnides : on se demande qui emprisonne qui …

Bulat, eau en araignée.
Bulat, eau en araignée.

Le site de la commune

Publicités

2 thoughts on “L’Ankou vit à Bulat. Eglise de Bulat Pestivien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s