Contemple-les, mon âme ; ils sont vraiment affreux !

 

Si un aveugle guide un aveugle, tous les deux tomberont dans un trou :

Détrempe de Pieter Bruegel l'Ancien de 1568 conservée au Musée Capodimonte de Naples.
Détrempe de Pieter Bruegel l'Ancien de 1568 conservée au Musée Capodimonte de Naples.

 

Cette parabole du Christ aux Pharisiens, trouvent résonnance chez Baudelaire dans ses Tableaux parisiens :


 

Contemple-les, mon âme ; ils sont vraiment affreux !

Pareils aux mannequins, vaguement ridicules ;

Terribles, singuliers comme les somnambules,

Dardant on ne sait où leurs globes ténébreux.

 

Leurs yeux, d’où la divine étincelle est partie,

Comme s’ils regardaient au loin, restent levés

Au ciel ; on ne les voit jamais vers les pavés

Pencher rêveusement leur tête appesantie.

 

Ils traversent ainsi le noir illimité,

Ce frère du silence éternel. Ô cité !

Pendant qu’autour de nous tu chantes, ris et beugles,

 

Eprise du plaisir jusqu’à l’atrocité,

Vois, je me traîne aussi ! mais, plus qu’eux hébété,

Je dis : Que cherchent-ils au Ciel, tous ces aveugles ?

 

Pieter Brueghel II dit Brueghel le Jeune (1564-1637/38), « La chute des aveugles »,
Pieter Brueghel II dit Brueghel le Jeune (1564-1637/38), « La chute des aveugles »,

 

Pieter Brueghel II dit Brueghel le Jeune (1564-1637/38), « La chute des aveugles » est un panneau de chêne proposé aux enchères en 2008 sur une estimation de 100 000 / 150 000 €.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s