LA PISCINE. Expérience aquatique et artistique.

 Avant de plonger dans le grand bain, un petit retour

en arrière.

On connait tous les grandes réalisations muséales des dernières années, les musées se sont transformés, sont devenus des symboles d’une starchitecture (les villes font appel à un architecte star) dans la compétition contemporaine que se livrent les villes. On peut évoquer deux expériences architecturales emblématiques : il y a 25 ans, la gare désaffectée d’Orsay conçue par Victor Laloux elle-même édifiée sur les vestiges du palais d’Orsay s’est transformée en musée que le président François Mitterrand inaugure le 01 décembre 1986.

Franchissons les Pyrénées et rendons nous à Bilbao où s’est déroulée une expérience architecturale et muséale des plus novatrices, l’idée est simple : associer l’identité de la ville à un musée capable d’attirer les touristes et les emplois en apportant à la cité un nouveau souffle économique. Bilbao fait appel à l’architecte Frank Gehry  pour redonner vie à un ancien quartier industriel. Les retombées économiques liées à la fréquentation du musée sur la ville se chiffrent en millions d’euros. Le musée Guggenheim est l’exemple emblématique d’un investissement culturel réussi, on parle à ce propos de « l’effet Bilbao » cela consiste à implanter dans une région où économie, culture et démographie sont peu dynamiques un geste architectural fort, porté par une institution prestigieuse dont le nom vaut comme marque. (Source)

Bilbao. Vue oblique
Bilbao. Vue oblique
Le musée Guggenheim à Bilbao, réalisation de F. Gehry.
Le musée Guggenheim à Bilbao, réalisation de F. Gehry.

 L’effet Bilbao fait des vagues.

Les villes vont donc faire appel à un architecte capable de concevoir un musée qui s’imposera comme un élément essentiel de l’identité de l’espace urbain. Ce processus est à l’œuvre dans les très grandes villes (pensons à la pyramide du Louvre œuvre de Ieoh Ming Pei, qui a fait pousser des cris d’orfraies au moment de sa présentation) mais gagne aussi des villes moyennes ou des métropoles régionales qui ambitionnent de jouer un rôle  international. Je vais prendre trois exemples français qui illustrent cette dynamique faisant de la culture une politique de développement des territoires.

Le premier exemple est celui de Metz avec le centre Pompidou, le bâtiment remarquable a été pensé par les architectes Shigeru Ban, Jean de Gastines et Philip Gumuchdjian . Le projet remonte à 2003, la construction débute en 2006 et le musée accueille le public depuis le moi de mai 2010.

Centre Pompidou Metz
Centre Pompidou Metz

Dans le cadre de politiques publiques, Louvre-Lens constitue le deuxième exemple, la culture sert à revitaliser le territoire : fruit d’un long processus initié en 2004 avec le choix de cette ville du Pas-de-Calais pour son implantation, la nouvelle antenne du Louvre délocalise l’accès à la culture et ouvre ses portes au public le 12 décembre 2012 pour tenter par la culture de « réparer la crise industrielle ».

Enfin le dernier projet en date est celui du Mucem (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) à Marseille intronisée capitale européenne 2013 de la culture  .

MUCEM, Marseille.
MUCEM, Marseille.

Au delà de la prouesse architecturale, le but est, ici comme ailleurs, de redynamiser un territoire : Le Mucem doit doper Marseille. Je vous livre ici quelques extraits de l’article de G. Rof paru le 08 octobre dernier dans M Le Magazine du Monde :

–          C’est un flot continu, une procession quotidienne qui métamorphose le visage du Vieux-Port. En franchissant, le 27 octobre, le cap de 1,4 million de visiteurs en cinq mois, le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, le MuCEM, est en passe de devenir le site le plus visité de Marseille. Notre-Dame-de-la-Garde et son million et demi de pèlerins annuels n’ont qu’à bien se tenir. Lors des vacances de la Toussaint, sur les deux passerelles géantes qui relient le musée à la ville, les files d’attente se sont étirées du matin au soir. Parmi les visiteurs, près de 20 % de touristes étrangers.

–          L’effet MuCEM se lit au-delà de sa fréquentation. Depuis juin, les hôtels marseillais affichent une hausse des réservations de près de 12 % par rapport à 2012. « Marseille-Provence 2013 avait commencé doucement, note Isabelle Brémond, directrice du comité départemental du tourisme (CDT13). L’ouverture du musée, le 7 juin, a été un déclic pour tout le territoire. En octobre, les hôtels affichaient 80 % d’occupation. »

Tout y est :

  1.  Une politique publique pour re-dynamiser un territoire.
  2.   L’appel aux meilleurs architectes du moment qui réalisent des bâtiments innovants, intelligents, époustouflants qui marquent de leur empreinte l’espace où ils sont implantés, et permettent à la métropole en question d’entrer dans la compétition que les villes se livrent entre elles.
  3. Le choix d’une métropole bien reliée, notamment bien reliée à Paris, ville mondiale.
  4. L’attente de retombées économiques pour la ville et sa région.
  5. Dernier élément, mais qui n’apparait ici : associer le musée aux talents d’un grand chef ou d’une bonne assiette locale.
MUCEM
MUCEM

Bien, à force de digressions je m’éloigne du titre annoncé, il est temps de prendre son ticket pour aller à la piscine, mais pas n’importe laquelle.

Prends ton ticket pour entrer à la piscine … de Roubaix.

J’ai aimé cet endroit dès les portes franchies, transformer une piscine municipale en musée, l’idée pouvait paraitre incongrue, voire totalement farfelue et ça m’a plu. Quand on entre dans le lieu, l’architecture modern style vous accueille : à gauche l’ancien café transformé en restaurant  tenu par l’excellente maison Meert http://www.meert.fr/restaurant-roubaix.html ., vous pouvez traverser la salle pour vous rendre aux bains ou la contourner et emprunter le couloir principal qui mène aux bassins. L’esprit du lieu est là, pour vous rappeler que vous vous trouver dans une piscine, des voix d’enfants pataugeant viennent troubler ou ravir votre univers, en fermant les yeux, ces voix et ses bruits vous feraient presque ressentir cette odeur chlorée si particulière qui nous envahit quand nous franchissons la porte d’une piscine (municipale).. Une partie du bassin a été recouvert, reste au milieu de la salle une ligne d’eau qu’alimente une gueule féline, les promeneurs se déplacent autour des statues qui prennent place aux extrémités latérales du l’ancien bassin, recouvertes d’un parquet. Les premières sculptures ont happé mon émotion, il s’agit de plâtres représentant des hommes au teint buriné, aux mains marquées par un travail difficile, un labeur qui sculpte des visages taillés à la serpe, emplis de dignité : on peut admirer le semeur d’Alphonse Amédée Cordonnier ou encore le bucheron de la forêt de Paul Richier

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les grandes baies et leurs vitraux noient le lieu d’une luminosité particulière (étrange et proche) qui rend sensibles presque vivantes les sculptures du bassin : cela peut provoquer une émotion très vive, probablement accentuée par la musique des fontaines.

La Piscine. Musée d'art et d'industrie.
La Piscine. Musée d’art et d’industrie.

La Piscine retrouve son aspect originel :  les cabines disposées sur deux étages s’ouvrent sur le bassin central, mais la piscine se pare aussi de nouvelles fonctions nous permettant de pérégriner entre les marbres, les toiles, les archives.

La Piscine. Roubaix, une vue du bassin.
La Piscine. Roubaix, une vue du bassin.

C’est à La Piscine que j’ai rencontré Rémy Cogghe, mais ça je vous en parlerai plus tard.

Pour Picorer davantage : 

Sur la gare d’Orsay transformée en musée :

http://www.arte.tv/fr/orsay-de-la-gare-au-musee-reperes-historiques/4202688,CmC=4267818.html

Le musée Guggenheim et l’effet Bilbao :

http://fluctuat.premiere.fr/Expos/News/Le-musee-Guggenheim-l-effet-Bilbao-3256082

Un très bon article sur la pyramide du Louvre dans le blog LAANKART :

http://www.lankaart.org/article-pei-louvre-39832973.html

Publicités

2 thoughts on “LA PISCINE. Expérience aquatique et artistique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s