1914 – 1918 , la trace des morts. John Foley

Florilège John Foley
Florilège John Foley. Source

Le photographe John Foley et l’écrivain Anne Roze ont pendant une quinzaine d’année parcouru le front Ouest de la Grande Guerre. Leur travail dont ils rendent compte dans plusieurs ouvrages notamment Les Lieux de la Grande Guerre, a consisté à nous rendre visible les cimetières, les mémoriaux et surtout les traces que la guerre laisse encore dans le paysage. Pour en savoir plus : ICI

John Foley.  Grilles. Tirage argentique
John Foley. Grilles. Tirage argentique. Source

En 2007, John Foley expose une partie de  son travail consacré aux lieux et mémoires de la Grande Guerre :

Quand la terre se souvient. Cette exposition est constituée de photographies en noir et blanc et couleur représentant les vestiges qu’a laissés la guerre de 14-18 dans les paysages de l’ancien front, de la Mer du Nord à l’Alsace. Le cataclysme de la Grande Guerre fut l’événement tragiquement fondateur de l’ensemble du XXème siècle. Près de dix millions d’hommes venus de tous les horizons trouvèrent la mort dans cette guerre immobile qui bouleversa les équilibres mondiaux et les mentalités. Cette exposition évoque ce gigantesque sacrifice collectif en faisant affleurer l’Histoire à partir des images des cicatrices qu’en a gardé la terre de nos régions, des traces insolites, souvent méconnues, mais qui font partie du patrimoine européen commun, et d’une mémoire qui concerne l’ensemble des peuples. Les vestiges célébrés ici par les photographies sont les restes de forteresses, mémoriaux et cimetières, mais aussi les traces laissées dans la terre – dessin des tranchées dans les sous-bois, cratères dans les champs -, en partie réappropriées par la nature, mais lisibles encore et fortement suggestives de ce qu’ont pu vivre et souffrir tous les hommes qui se sont battus là. Les photographies en noir et blanc de 40x50cm et 30x40cm sont légendées de manière à ce que les images puissent être décryptées et que les paysages présentés puissent prendre tout leur sens. John Foley est actuellement directeur de l’agence-photos « Opale » spécialisée dans les portraits d’écrivains, John Foley a participé à la publication du livre « Les Lieux de la Grande Guerre » (1996. Ed. de la RMN), Il est photographe co-auteur avec Anne Roze de « Les Champs de la Mémoire » (1998. Ed. du Chêne), avec Alain-Gilles Minella de « Sur les pas de Jeanne d’Arc » (1999. Ed. Tallandier), avec Jean Guerreschi de « Je n’en reviens pas » (2003. Ed. Opales-Bordeaux). Les photographies de John Foley ont fait l’objet de plusieurs expositions: « Les Champs de la Mémoire » en 1998, « Paysages du Chemin des Dames en 2001, « Je n’en reviens pas ; paysages du Maroc » en 2002-2003, Marrakech et Bordeaux. En collaboration avec l’association  » Les champs de la mémoire » Commissaire d’exposition : Anne Roze. Source

Vimy. Le tracé des tranchés se distingue encore @ John Foley
Vimy. Le tracé des tranchés se distingue encore @ John Foley
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s