Une fin d’été bleue en Bretagne.

C’est dans la capitale du pays du Poher, ou du Kreiz Breizh (Centre Bretagne) que je vous invite, le seul pays du Finistère qui n’a aucun accès à la mer, la ville des Vieilles Charrues pour ceux qui aiment les concerts en plein air, Carhaix– Plouguer (prononcez en phonétique Carraie Plouguère, s’il vous plait). Je suis entrée après bien des années dans l’église Saint-Trémeur par une petite porte latérale, l’intérieur sentait cette forte odeur de pierre et de vert, minérale et florale. Le soleil de fin de matinée est venu à la rencontre d’un magnifique vitrail : le jeu de lumière s’est imprégné de l’atmosphère ecclésiale. Un instant entre sacré et profane dont je vous livre ici quelques clichés vite emprisonnés par un objectif spontané.

Eglise de Carhaix. Le vitrail1
Eglise  Saint-Trémeur de Carhaix-Plouguer. Le vitrail.

Eglise de Carhaix. Le vitrail2 Eglise de Carhaix. Le vitrail3

 

Sur ce vitrail, si vous voulez en savoir plus : Ici ou 

 

Publicités

PARIS libéré, photographié, exposé au musée Carnavalet. 1944 -2014.

Si vous habitez Paris ou sa région, si vous êtes de passage par ici, ou si vous vous promenez dans le Marais, prenez quelques heures pour vous rendre au musée Carnavalet et visiter cette magnifique exposition qui est plus qu’une exposition : Paris libéré, photographie, exposé. Il s’agit d’un voyage dans le temps qui rend le passé intelligible.

Comparer les deux affiches donne à comprendre tout le sens du propos :

Libération de Paris. Affiche de l'exposition, 1944.
Libération de Paris. Affiche de l’exposition, 1944.

L’affiche de 1944 est un photomontage d’après une photographie de Renée Zuber et ouvre le 11 novembre de la même année l’exposition « Libération de Paris » conçue par François Boucher. Cette affiche en noir et blanc colorée en sépia, met en scène au premier plan un homme seul, un pistolet dans la main droite, la main gauche reposant sur l’un des sacs formant une barricade. En arrière plan on distingue Notre Dame. Cette affiche nourrit un Paris mythifié, et cette image résonne :

Delacroix. La Liberté guidant le peuple.
Delacroix. La Liberté guidant le peuple.
Mort de Baudin. Défenseur de la Loi, le député Baudin meurt pour la République.
Mort de Baudin. Défenseur de la Loi, le député Baudin meurt pour la République.

L’affiche de 2014 est d’une toute autre nature, l’homme seul et grave a laissé place quatre jeunes femmes en liesse, heureuses, l’une d’entre elles passe son bras autour du cou d’un soldat souriant, on comprend alors que chaque commémoration est l’occasion d’une réécriture de l’Histoire.

11 juin 2014 - 08 février 2015. Paris libéré, photographié, exposé. Affiche de l’exposition.
11 juin 2014 – 08 février 2015. Paris libéré, photographié, exposé. Affiche de l’exposition.

C’est une Libération glorieuse et héroïque qu’il importe de valoriser en  1944 ; cette perspective épique transparaît dans la première exposition sur la libération de Paris qui se tient au musée Carnavalet peu de temps après l’événement. 70 ans plus tard, le musée Carnavalet propose de revisiter cette exposition conçue « à chaud » avant même la fin de la guerre.

L’exposition Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé permet de s’interroger sur la restitution de la mémoire ; elle rappelle que la narration des événements peut être réactualisée en permanence.

De nombreuses citations d’historien-ne-s (parmi lesquelles Alerte Farge ou Mona Ozouf) et de philosophes ponctuent le parcours ainsi qu’un entretien avec Axel Khan mené par Catherine Tambrun qui aide à se questionner. Une des questions posées contribue à nourrir cette conscience de l’Histoire : à quoi s’expose t-on quand on visite une exposition ? Pour comprendre comment la photographie aussi fabrique l’histoire, rendez-vous au musée Carnavalet.

Paris 19 août 2014.

Je ne vous chanterai pas la sérénade du « j’aime Paris au mois d’août », mais c’est vrai j’aime le climat aoûtien de la capitale, les longues promenades, l’observation des touristes un peu perdus que je n’hésite pas à renseigner, histoire de ne pas alimenter la réputation de « sales cons » que nous avons trop souvent … J’aime moins que la bouchère, le primeur, la boulangère, le poissonnier prennent un repos bien mérité : les vacances pour moi, pas pour les autres bien sûr. Respirer l’air de Paris (pas pollué) par un vent doux (pas de canicule) et sous un ciel changeant (comme en Bretagne) rend la vie légère.

Je voulais voir le Panthéon emballé mais pas par Christo le temps d’une restauration historique.

Le monument est toujours aussi impressionnant :

Panthéon 19 aout 2014
Panthéon 19 aout 2014

Les portraits sur la bâche, les structures apparentes des travaux, les touristes, les culs des deux-roues, l’abri bus, une grosse statue devant laquelle on se photographie en espérant ou redoutant que le généreux monsieur vous pisse dessus (véridique!!), tout cela m’invite vers ce lieu  un peu solennel mais qui vit par le mouvement qu’il organise dans un premier cercle.

Panthéon Paris 19 aout 2014
Panthéon Paris 19 août 2014

Une plaque des victimes du devoir attire mon attention  quand la ville veut commémorer « Sa » libération d’août 1944 :

Plaque victime du devoir Alexandre Massiani
Plaque victime du devoir Alexandre Massiani

Poursuivant une promenade diachronique, je me renseigne sur Alexandre Massiani, gardien de la paix  et je cherche son visage :

Alexandre Massiani, Source : La Libération de Paris
Alexandre Massiani, Source : La Libération de Paris

Il a été abattu le 19 août, vers 13h30, Place du Panthéon, alors qu’il surveillait les mouvements de la garnison allemande du Sénat. Transporté à la Maison de Santé des Gardiens de la paix, il meurt  le 21.

Poursuivant ma promenade, j’entre dans le jardin du Luxembourg, la lumière du jour rend hommage au parc.
Paris, jardin du Luxembourg, 19 août 2014.

Dans ce jardin, une exposition commémore « La » libération de Paris, elle met en scène le courage du peuple de Paris, capitale outragée, capitale libérée par elle-même : le sénat libéré, dans ce lieu la République reprend ses droits.

Paris 19 aout 2014. Le sénat libéré. Exposition
Paris 19 aout 2014. Le sénat libéré. Exposition

L’exposition met en scène une libération glorieuse, une libération sui generis : Paris aux forceps se libère de la « barbarie nazie » :

Paris 19 août 2014. Le sénat libéré.2
Paris 19 août 2014. Le sénat libéré.

En ce mois d’août, je me promène à Paris et trotte dans ma caboche des formules probablement toutes faites : les commémorations sont politiques, les expositions emblématiques. Je ne pense pas que la qualité se cache aux yeux du plus grand nombre dans quelques lieux élus par des initiés autoproclamés, je veux croire que tout le monde peut (doit)avoir accès au meilleur.
Cette promenade du jour qui est l’objet de ce billet, me permet de coucher en lettres numériques ces quelques Pensées pour moi même :

– dire tout le bien de l’intelligente et enthousiasmante exposition au musée Carnavalet sur Paris libéré,  Paris photographié, Paris exposé. ALLEZ-Y!!

– dire tout le rien (l’ennui de carte postale) que j’ai éprouvé pour une exposition à succès dans un musée que j’aime arpenter : Paris 1900.

 

 

 

La poule et le requin.

Aquarium Ripley's, beaucoup de monde dans le bocal.
Aquarium Ripley’s, beaucoup de monde dans le bocal.

Cela ressemble à un titre de fable et pourtant il n’en est rien. Cette histoire avait plutôt mal commencé : un hall bondé, de jeunes parents avec leur poussette, des enfants nourris sans être éduqués qui hurlent, gesticulent et vous bousculent : il y a vraiment des coups de bec qui se perdent ! Comment ne pas s’en vouloir de s’être laissée entrainer dans un lieu clos alors que le soleil brille dehors, surpeuplé quand les espaces vous appellent ?

Aquarium Ripley's Toronto.
Aquarium Ripley’s Toronto.

Je tente de regarder des aquariums et l’envie de rejoindre le monde du silence m’envahit quand je me noie dans cet insupportable brouhaha, mais des restes de bonne éducation m’interdisent de remonter le courant vers la sortie. Nous voilà en vacances à Toronto et nous plongeons dans l’aquarium Ripley’s :

Toit de l'aquarium Ripley's vu de la CN Tour
Toit de l’aquarium Ripley’s vu de la CN Tour

 

Une première partie de visite assez éprouvante, mais la tonalité a changé à l’entrée du tunnel même si les visiteurs sont très nombreux.

Aquarium. Début du tunnel.
Aquarium. Début du tunnel.

Mes yeux ont commandé le silence à mes oreilles et j’ai admiré le spectacle :

 

Révisions et quelques réflexions.

Comme vous le savez ce blog devient un boulevard des liens brisés (j’ai même hésité à en capturer un, seulement un …), je me suis donc mise à l’ouvrage et me suis laissée aller à penser en butinant sur RMN photos qu’il s’agissait d’une tache bien ingrate. Il y a quelques années maintenant au lieu de mettre en ligne des images que je possédais alors, il m’était apparu plus poli de dénicher des reproductions de meilleure qualité en jetant en insouciance mes clichés d’amatrice. Quel mal m’en a pris!!! J’aurais du rester picorer dans ma cour :

Rester dans sa cour.
Rester dans sa cour.

Alors que je voulais publier mes dernières rencontres, découvertes et quelques souvenirs:

– des requins et des baleines du Pacifique et de l’Atlantique, pour changer du gallinacé et passer à un sujet plus aquatique.

– de la Vallée de la mort et du Québec.

– des terres des morts.

– des villes en miroir.

– des fresques urbaines d’ici et d’ailleurs.

– des dernières expo.

et encore de bien d’autres choses, en attendant je vous laisse en compagnie de l’ours de Québec, je vous l’accorde ce n’est pas du meilleur goût :

L'ours de Québec. Rue Champlain.
L’ours de Québec. Rue Champlain.

En revanche l’empreinte de ce loup croisé à côté de la plage du San au bord du lac Edouard, je vous la certifie et passe sous silence mon pas très pressant :

Empreinte de loup. Lac Edouard. Québec
Empreinte de loup. Lac Edouard. Québec

A bientôt …

photos : de nombreux liens brisés.

Un billet très rapide pour vous informer que de nombreux liens sont brisés sur de nombreux articles. Au delà du fait que les arcanes d’un blog à ses débuts peuvent totalement échapper à une auteure novice, le site RMN qui est une véritable mine a été entièrement refondu : entre les permaliens et les liens profonds de nombreuses images ont disparu, il faudra un peu de temps pour aller tout relire et tout récupérer dans cette biblogotheque. Je vous remercie par avance de votre indulgence et sans avance de votre fidélité.

Une poule un peu huppée,

Gallina domestica cirrata / Poule commune huppée Robert Nicolas (1614-1685)
Gallina domestica cirrata / Poule commune huppée Robert Nicolas (1614-1685)