Recherche

La Biblogotheque

d'une poule sur un mur.

Mois

janvier 2015

« Jusqu’au dernier », la destruction des juifs d’Europe.

A partir de ce soir, France 2 diffuse une série documentaire exceptionnelle consacrée à la destruction des Juifs d’Europe, reprenant  ici le titre  de l’ouvrage de R. Hilberg. W Karel et C. Finger réalise ici un documentaire qui fera date car pour la première fois la Shoah est présentée dans son intégralité c’est-à-dire de l’arrivée d’Hitler au pouvoir en 1933 jusqu’à nos jours et permet de comprendre « les temps » d’un génocide. Les réalisateurs ont enquêté sur les victimes, les bourreaux et les sociétés dans lesquelles ce « crime sans nom » (W. Churchill) a pu être commis.

Jusqu'au dernier. La destruction des Juifs d'Europe
Jusqu’au dernier. La destruction des Juifs d’Europe. Capture

Les diffusions :

Lundi 26 janvier 2015 à partir de 22h20 – Épisodes 1 et 2
Mardi 27 janvier à partir de 20h50 – Épisodes 3, 4, 5 et 6
Mardi 3 février 2015 à partir de 23h55 – Épisodes 7 et 8

C’est l’occasion pour le grand public de faire connaissance avec les plus grands spécialistes de ce génocide et de réfléchir à l’évolution de l’historiographie sur ce sujet, et l’évolution des concepts dans la recherche scientifique.

France 2  dédie un site à la série particulièrement bien fait et qui permet d’entendre quelques très grands historiens : A. Wieviorka, Y. Chapoutot ou encore C. Ingrao.

jusqu'au dernier. Vidéos
jusqu’au dernier. Vidéos

Le site dédié sur France 2 .

Le dossier de presse.

Dans La Brousse d’Antoine BRUY.

 

Antoine Bruy. Les Maquis. Capture.
Antoine Bruy. Les Maquis. Capture.

C’est en lisant dans les Chroniques de la BNF un article intitulé Photographes en action que j’ai découvert le travail du jeune photographe Antoine Bruy, un des lauréats de la Bourse du Talent.Il appartient à cette génération qui explore toutes les possibilités du numérique en revisitant des sujets négligés, voire tombés en déshérence comme la pratique du portrait. Ces photographes « constatent la vertigineuse transformation du monde et ramènent la représentation du paysage au premier plan » (Anne Biroleau). Antoine Bruy a mené un projet fascinant mêlant à la fois portraits et carnet de route qu’il a baptisé Scrublands (Les brousses) : le photographe est parti à la rencontre de ceux et celles qui vivent en marge des villes françaises et européenne, dans un espace où la population est devenue très majoritairement urbaine. J’ai beaucoup aimé ce travail généreux et humaniste.

Antoine Bruy. Scrublands. Capture.
Antoine Bruy. Scrublands. Capture.

Pour en savoir plus sur ce projet, je vous invite à lire l’article que Konbini a consacré à ce jeune artiste et pour faire plus ample connaissance, faites un détour par son site internet : Antoine Bruy.

S’artmusée: c’est l’enfance de l’art!!

Un petit billet très rapide pour vous présenter le site S’artmusée spécialement conçu pour les enfants, le « jeune public » comme on dit aujourd’hui! En ces moments obscurs nous avons encore plus besoin de culture(s), et ce site propose un voyage-découverte d’une très grande qualité.

Capture. S'artmusée
Capture. S’artmusée

Le site propose des visites virtuelles, les enfants peuvent mener des enquêtes et entrer à pas  de poucet dans différents univers artistiques. Les jeux sont tous de bonne qualité et surtout un plus pour la rubrique les enfants artistes.

Bonne découverte à toutes et à tous.

S’artmusée: musée ludique.

Entrez dans La Bibliothèque mondiale.

Capture

Si vous avez rêvé un jour de pouvoir vous promener une bibliothèque qui rassemblerait tout le savoir humain, votre songe pourrait devenir réalité grâce à la Bibliothèque numérique mondiale.

Capture WDL

La Bibliothèque numérique mondiale met à disposition sur Internet, gratuitement et en plusieurs langues, une documentation considérable en provenance des pays et des cultures du monde entier.

C’est le Bibliothécaire du Congrès James H. Billington, aux États-Unis, qui a proposé la création de la Bibliothèque numérique mondiale dans un discours prononcé devant la Commission américaine de l’UNESCO en Juin 2005. L’idée de base était de rassembler sur Internet, et de façon accessible, des richesses culturelles du monde entier afin de raconter l’histoire de tous les pays et toutes les cultures et d’en souligner les réalisations, favorisant ainsi la sensibilisation et l’entente inter-culturelles.

Les partenaires de la WDL (World Digital Library – bibliothèque numérique mondiale) sont principalement des bibliothèques, des archives, ou d’autres institutions disposant de collections de contenus culturels contribuant à la WDL. Les partenaires peuvent aussi inclure des institutions, des fondations, et des entreprises privées contribuant au projet d’autres façons, par exemple en partageant leurs ressources techniques, en organisant ou co-parrainant des réunions de groupes de travail, ou en contribuant financièrement.
Le Groupe de Travail pour la sélection des contenus a développé dès le départ les grandes orientations pour la sélection. En outre, les partenaires de la Bibliothèque numérique mondiale ont travaillé pour intégrer des informations de grande importance, culturellement parlant, sur tous les pays membres de l’UNESCO. Ces documents sont disponibles dans plusieurs formats et langues, et se réfèrent à différents lieux et époques. La Bibliothèque numérique mondiale se concentre sur des documents de base importants, à savoir manuscrits, cartes, livres rares, enregistrements, films, gravures, photographies, dessins d’architecture, et d’autres types de sources primaires. L’un des objectifs à atteindre est de faire fonctionner ensemble le contenu de la Bibliothèque numérique mondiale et le programme Mémoire du monde de l’UNESCO afin de rendre accessibles au public des versions numériques de ces collections.

Capture WDL1
L’exploration peut se faire par lieu, période, thème, institutions, langues, type d’élément. Quand vous avez retenu un document, vous avez la possibilité d’écouter la page et de télécharger la présentation.
Vous pouvez aussi naviguer à partir de cartes interactives ou de chronologies
A vous de voyager à votre guise.

Atlas de Joan Martines, cosmographe. 1587.
Atlas de Joan Martines, cosmographe. 1587.

Graines de portraits.

Voici une manière de vous souhaiter à toutes et à tous une excellente année 2015, de vous remercier de votre fidélité et de vos remarques en savourant quelques portraits glanés cette année entre Tours, Lille, Roubaix, Quimper. Ils m’ont émue ou amusée, ils contiennent tous une parcelle de l’inextinguible beauté des sujets qui nous regardent depuis longtemps et que nous regardons maintenant.

Albert Küchler. Buste de femme de dos avec une perle dans les cheveux, 1845
Albert Küchler. Buste de femme de dos avec une perle dans les cheveux, 1845
Albert Küchler. Vieille femme italienne à la robe rouge et à la coiffure à rayures.
Albert Küchler. Vieille femme italienne à la robe rouge et à la coiffure à rayures.
Emile Vernon. Sous la lampe, 1902
Emile Vernon. Sous la lampe, 1902
Frans Depooter. Femme à la robe verte, 1934
Frans Depooter. Femme à la robe verte, 1934
John Hamilton Mortimer. Portrait présumé de lady Pigott tenant une estampe, 1775
John Hamilton Mortimer. Portrait présumé de lady Pigott tenant une estampe, 1775
Jules Boquet. La tasse bleue
Jules Boquet. La tasse bleue
Kennington. La cuisine ambulante, 1914
Kennington. La cuisine ambulante, 1914
Louis Adolphe Stritt. Le choix des broderies, vers 1930.
Louis Adolphe Stritt. Le choix des broderies, vers 1930.
Remy Cogghe. Madame reçoit, 1908
Remy Cogghe. Madame reçoit, 1908
Thomas Lawrence. Portrait de sir Georges Howland Beaumont. 1808
Thomas Lawrence. Portrait de sir Georges Howland Beaumont. 1808
Thomas Lawrence. Portrait de Charles William Bell
Thomas Lawrence. Portrait de Charles William Bell
Thomas Lawrence. Portrait des enfants d'Ascoyghe Boucherett. 1800
Thomas Lawrence. Portrait des enfants d’Ascoyghe Boucherett. 1800

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :