Parloirs

Parloirs un documentaire écrit et réalisé par Didier Cros (2008).

Article D402 du code de procédure pénale : En vue de faciliter le reclassement familial des détenus à leur libération, il doit être particulièrement veillé au maintien et à l’amélioration de leurs relations avec leurs proches, pour autant que celles-ci paraissent souhaitables dans l’intérêt des uns et des autres.
Les premières images sont celles des caméras de surveillance sur lesquelles se surimposent les échanges téléphoniques qui se déroulent au standard :
– Service des parloirs du centre de détention, bonjour.
– Oui, alors bonjour, c’est pour prendre un rendez-vous.
– Je voudrais le numéro d’écrou, s’il vous plait.
– xxxxx
– Oui, bonjour c’est pour prendre rendez ce week end s’il vous plait.
– Quel est le numéro d’écrou d’abord ?
– xxxxx
– Vous êtes sûr du numéro d’écrou ?
– Service des parloirs bonjour.
– Oui, bonjour Madame ce serait pour prendre un rendez-vous s’il vous plait pour samedi.
– Je n’ai plus de place Madame.
– Et dimanche vous avez ?
– Dimanche c’est pareil j’ai plus de places.
– D’cord merci.
– Mais je vous en prie.
– Au’voir

On repart à Châteaudun mais cette fois-ci c’est du côté du parloir, conformément à l’article D402, les prévenus ont droit à une heure de parloir avec leur famille le samedi ou le dimanche. Les détenus peuvent recevoir jusqu’à 3 adultes et 2 enfants simultanément. Chaque scène de parloir est entrecoupée par les mots d’un narrateur qui expose le règlement qui encadre les visites.

Une mère qui est enfermée dans sa douleur… Une mère qui estime que son fils n’a pas eu de chance : « c’est tombé sur toi comme la peine plancher » et qui entame les démarches auprès de la préfecture pour payer les amendes de son fils. Celui-ci lui apprend que leur montant hors majoration s’élèverait à « 6000 -7000 euros ». A quoi sa mère lui rétorque « Mais t’as fait quoi, t’as conduit un avion ?!? » . Vigoureuse, elle est à la fois drôle et émouvante.

Une mère, un père : la mère enlace longuement son fils devant son époux qui reste assis et qui parle peu. Leur fils leur apprend avoir arrêté les cours « trop difficiles à suivre » mais s’est inscrit à la « muscu » car « il faut que ça gonfle, si si si ! ». Le dialogue ne se déroule qu’entre la mère et le fils, le père semble mutique et inaccessible. Pour être plus exacte, c’est la mère qui parle et pose des questions à son fils qui répond par bribes et assène « changez de sujet, là ! ». Un voyage de plus de seize heures de train qui se solde par un dialogue de sourds.

Une fille et son père « qui ouvre des coffre forts » : ils ne se sont pas vus depuis 4 ans. Pour lui la prison est « un temps de non-vie ». Un échange assez émouvant s’engage sur les liens de famille quand le père est emprisonnée, sur les dégâts qu’occasionnent la détention d’un parent dans le parcours des enfants.

Une jeune femme accompagnée de ses trois enfants tous très jeunes et très bruyants …..Une mère au parloir hygiaphone car son fils est au mitard ….Une jeune mère qui vient de trouver un travail…

L’un des intérêts du DVD sont les bonus et notamment les entretiens avec les détenus qui analysent les relations qu’ils entretiennent avec « la famille » force et point de faiblesse. 

Ces hommes portent un regard sans concession sur leur parcours avec pudeur, retenue, intelligence et humour, comme ce détenu qui estime que « la prison c’est comme la piscine » : « tu sais nager, tu sais plonger, c’est ça le problème, un coup qu’on est en prison on’s’croit fort. Y’en a qui comprenne, d’autres qui comprennent pas. Ben moi je f’sais partie de ces gens là : j’comprenais pas ». Et cet homme de poursuivre : « quand on des choses dehors et qu’on entre en prison c’est plus pareil

Cet homme dont on a suivi le parloir avec sa fille cadette dit que la prison est « une vie pleine de trous ». Pour lui « La prison c’est l’école du crime … c’est mathématique. Les premières associations de malfaiteurs se trouvent en prison »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s