Brigitte à la plage … pour devenir immortels


Cap Fréhel.
Cap Fréhel.

Je sais ce n’est pas terrible, mais quand on lance un thème on essaye au moins de tenir la couleur sans trop en perdre au lavage, et j’ai déjà clamé mon admiration dévotion pour la Fontaine (comme on dirait la Callas).

Je caquette et je m’éloigne du propos qui me conduit à cette page : le cap Fréhel. Dans son album « Rue Saint Louis en l’ïle », Brigitte Fontaine signe une ode magnifique à ce littoral écorché

Cap Fréhel en Février.
Cap Fréhel en Février.

Sa musique est minérale, la diva chante avec les pierres roses qui sont pour elle le trône de l’hypnose, elle fait la chasse aux émeraudes et nous assistons privilégiés spectateurs à une féérique farandole : des géants aux pieds dansants roulent dans les dunes, ils prennent dans leurs filets «les bateaux précieux jouets ».

 

Allez « touristes indignes » au Cap Fréhel, c’est peut – être l’un rares des lieux qui nécessite une injonction …

FREHEL

Avant de partir, je ne peux m’empêcher de penser que Brigitte fille de Morlaix a peut-être dédié quelques mots à une autre artiste : Marguerite Boulc’h dite Fréhel

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s