Manuscrit autographe de Franck Thomas.
Manuscrit autographe de Franck Thomas.

Ecoutez, bonnes gens, la cruelle et douloureuse histoire des frères Dalton qui furent l’incarnation du mal; Et que ceci serve d’exemple à tous ceux que le diable écarte du droit chemin.

 


joe dassin pochette les dalton.
joe dassin pochette les dalton.

Voici une intro qui pose le décor … et pourtant tout commence à la campagne, la famille Dalton vit en toute tranquillité, fermiers respectés dans l’Etat (du Kansas). Le père James Louis Dalton est un héros de la guerre du Mexique. La mère Adeline née Younger, a mis au monde quinze enfants. Elle est la tante du fameux Gang des frères Younger, hors-la-loi apparus en même tant que les frères James. Dans la famille Dalton on est respectueux de la loi. Franck Dalton était Députy-Marschall, il a été tué lors d’une intervention, Bob Dalton est à son tour Députy-Marschall, et devant le spectacle écœurant du népotisme, de la corruption et des inégalités sociales, il abdique et quitte son poste.

Bob et Emmett Dalton se rendent au Nouveau Mexique, ils sont rejoints par Willam Mc Ehlanie connu sous le nom du Kid.

Les Dalton vont sévir dans l’Ouest américain entre 1890 et 1892.

La cavale commence pour les Dalton après une partie de cartes truquées au terme de laquelle Bob dérobe l’argent des paris, dans leur fuite ils sont aidés par les fermiers : le deal est assez clair l’argent des vols permet aux Dalton d’effacer les dettes paysannes contractées auprès des banques ou de gros propriétaires, en échange les fermiers révèlent toutes les cachettes et plans des Shérifs et des Députy Marschall des environs.

Le cerveau du gang Dalton est Bob, lui et ses frères s’attaquent aux trains de la PACIFIC : les assauts de trains sont très calculés, Bob avait un contact en Oklahoma, Miss Moore qui, en parfaite espionne, fait tous les repérages, note les heures, les gares d’arrêts des trains de la Pacific transportant des fonds importants. Le dernier coup des Dalton consistait non plus à attaquer les trains mais à perpétrer deux hold-up simultanés. Le plan était simple. Armées de leur revolver Colt et de Winchester, Bob et Emmet s’occuperaient de la Fédéral National Bank tandis que Grat Dalton, Bill Powers et Dick Broadwell prendraient la Banque Condon. Ils avaient, pour indicateur, Chapman, mais celui-ci devait les trahir lors de l’attaque. Il alerta toute la ville et Bob Dalton le descendit aussi sec. Un simple hold-up qui tourne en un véritable bain de sang […] Dans la Condon, Grat a été piégé notamment par l’employé faignant une histoire de pendule réglée sur une certaine heure pour ouvrir le coffre – ce qui, bien sûr, était faux -et cela retarda le rendez-vous du départ alors que Bob et Emmett finissaient leurs hold-up. Les coups de feu de partout retentissaient, la ville était couverte de détonations des revolters et Winchester, Bob, Grat, Powers et Broadwell périrent dans cette fusillade et Emmett resta grièvement blessé. (Source)

C’est un chanteur pas comme les autres qui découvre un jour la bande dessinée de Goscinny : il suit Lucky Luke comme son ombre ainsi que les affreux Dalton dont les prénoms sont ceux des cousins et non ceux de la fratrie qui a inspiré Goscinny : Joe Dalton le méchant, le petit, le méchant, le râleur. L’idée jaillit : faire de ces aventures burlesques, bien loin de la réalité du Kansas du XIXème siècle, une chanson. Les paroliers se mettent au travail, Joe à sa musique et Jacques Plait, le producteur-manager-éditeur, aux boutons ; c’est lui qui assure la voix parlée au début du disque.

joe dassin1966
joe dassin1966

Mon infirmière est sympa, elle m’a prêté son petit électrophone. Tu peux m’apporter le disque de Joe Dassin (les Dalton) ?. (G. Brassens, à l’hôpital, source : les plus beaux manuscrits de la chanson française, Editions de La Martinière, 2006)