Recherche

La Biblogotheque

d'une poule sur un mur.

Tag

Chapiteaux

Les animaux de Noël.

Tympan subsistant du portail de l'église de LA CHARITE-SUR-LOIRE ( Nièvre )
Tympan subsistant du portail de l’église de LA CHARITE-SUR-LOIRE ( Nièvre ). Source.
Amendola Aurelio. Chaire de l'église sant'Andrea (Pistoia), 1986.
Amendola Aurelio. Chaire de l’église sant’Andrea (Pistoia), 1986. (Source)
Piero della Francesca (vers 1422-1492)
Piero della Francesca (vers 1422-1492)
Domenico Ghirlandaio. 1449 - 1494. Détail
Domenico Ghirlandaio. 1449 – 1494. Détail

Quoi de plus évident de que faire appel à un grand médiéviste, spécialiste de l’histoire des couleurs, de l’héraldique et aussi du statut de l’animal  : Michel Pastoureau invité de l’excellente concordance des temps de J.N. Jeanneney.

Je vous invite à ré-écouter avec plaisir et délectation l’émission du samedi 21 décembre.

Animaux de Noel
Source.

Aux bonheurs prochains des réveillons familiaux, nous allons contribuer modestement ce matin. Nous allons le faire en nous intéressant à quoi ? Aux animaux de Noël. Car il en existe plusieurs. Ceux d’abord que l’on consomme, selon des rituels dont la longue histoire n’est pas aussi futile qu’on pourrait le croire au premier regard. Les comportements collectifs célébrant la fête de la Nativité ont en effet privilégié, depuis des siècles, trois animaux spécifiques, à savoir le cochon, composante majeure de toutes les ripailles, le cochon avec lequel les hommes ont entretenu de très longue date des relations extrêmement ambivalentes, et aussi, l’oie, et surtout, plus récemment, la dinde, qui a envahi les tables aristocratiques en France, en provenance de l’Amérique, dès le XVIe siècle. Mais auparavant nous allons braquer notre attention sur la crèche et sur deux animaux de statut bien plus marquant, du plus sacré jusqu’au plus féérique, entendez l’âne et le bœuf. Pour découvrir, vous allez le voir, que leur place autour du berceau divin a grandement varié, en présence et en portée, de siècle en siècle, et que ces évolutions renseignent sur les mutations de la foi, telle que celle-ci peut s’exprimer dans la profondeur des adhésions populaires à un christianisme en mouvement. Nul mieux que le grand historien des couleurs, des animaux et des symboliques, qu’est Michel Pastoureau, que j’ai souvent convié à ce micro, ne pouvait nous conduire sur les chemins de ces interprétations multiformes. (Source).

On le consomme et pourtant il n’a pas le droit à sa place dans  la crèche … peut-être parce que Tout est bon l’cochon! Comme le chante Juliette : 

Méditerranées, Mare Nostrum

 

Si de près ou de loin, la Méditerranée est source d’évocation, de plaisir, de voyage, de réflexion, voilà un site qui comblera vos attentes, vos souhaits, vos envies. Le découpage est historique et thématique : on ne peut que saluer cette initiative qui nous fait naviguer de l’antiquité au moyen âge, toutefois on pourrait regretter, si l’on est un esprit chagrin, que la période très contemporaine ne soit pas prise en compte. Je pourrais rétorquer à cet esprit chagrin que ce n’est pas la vocation de ce site qui est une invitation au voyage faisant la part belle aux pérégrins du XIXème siècle : Guy de Maupassant en Sicile, les carnets de voyage de Charles Contejean.

carnets de voyages de Charles Contejean (1882-1888)
carnets de voyages de Charles Contejean (1882-1888)

 

Vous pourrez même porter votre regard sur les guides de voyages (touristiques et archéologiques) …

 

…et tout comprendre de la géographie antique.

Plus que jamais on comprend l’importance DES Mediterrannées, et faisons de Mare nostrum notre adage (pacifique), notre étendard …

MEDITERRANEES.

 

La poule à des Elne dans le cloître

Ami du jeu de mots foireux, adepte du calembour pathétique, aficionado d’honteuses billevesées, abonné à la vanne pourrie, tu viens de trouver une accueillante auberge ; car, si tu as poussé la porte de cette taverne cela ne relève pas d’une erreur d’orientation mais d’un acte conscient et réfléchi. Comme la poule, le ridicule des titres ne t effraie pas, voire, tu aurais tendance à émettre dans le huis clos de ta conscience que le saugrenu est une bonne accroche pour choper le chaland.

Elne Chevet de la cathédrale
Elne Chevet de la cathédrale

Elne dans les Pyrénées Orientales, ce n’est pas très loin de Canet Plage ou de saint Cyprien Plage, là où il y beaucoup de monde, abrite un des plus beaux  cloîtres romans des terres catalanes. Ici on est loin des foules en tong et maillot, pour ceux qui aiment le calme et la lumière : franchir la grande façade romane. G. Duby dit qu’ « une église romane est une équation  en même temps qu’une fugue et qu’une transposition de l’ordre cosmique » (L’Europe au Moyen Age), c’est en ces lieux que l’on peut véritablement comprendre et intégralement ressentir l’expression de l’historien.

Je vous invite à vous diriger vers le cloître, baigné par une lumière auguste.

Cloître d'Elne
Cloître d'Elne

Le cloître qui servait de promenade aux chanoines forme un quadrilatère et dessert différentes salles (notamment la salle capitulaire).

Cloître d'Elne vue d'une galerie
Cloître d'Elne vue d'une galerie

Ce qui frappe ici, c’est la beauté des galeries et les décors exceptionnels des chapiteaux et les « histoires » qu’ils nous racontent.

Cloître d'Elne. Chapiteaux
Cloître d'Elne. Chapiteaux

C’est une déferlante d’animaux réels, imaginaires, domestiques, familiers, étranges : des griffons à tête  de lion, des bouquetins, des aigles, des sirènes, des paons affrontés qui sont plus courants  dans les décors orientaux :

Cloître d'Elne. Paons sur chapiteau.
Cloître d'Elne. Paons sur chapiteau.

On admire aussi de nombreuses scènes tirées de l’ancien Testament ou retraçant la vie et la passion du Christ.

Adam endormi, Dieu donne naissance à Eve.

Cloître d'Elne.Quo vadis.
Cloître d'Elne.Quo vadis.

Il s’agit peut – être d’une illustration du Quo Vadis . Mais ici une seule image raconte une histoire qui se déroule en deux temps. Pierre fuyant les persécutions ordonnées par Néron rencontre le Christ et lui demande Quo Vadis, Domine ? (Où vas-tu, maître ?). Jésus lui répond qu’il part à Rome pour être crucificié de nouveau puisque Pierre a abandonné ses fidèles au moment du danger… et il disparait en laissant dans le pavement l’empreinte de ses pieds. Pierre comprend le reproche, et honteux de sa faiblesse, il retourne à Rome. Dans un deuxième temps, Pierre emmené par des soldats est bénit par le Christ avant son martyr.

Cloître d'Elne. Descente de croix
Cloître d'Elne. Descente de croix

On peut aussi admirer une descente de croix romane, la scène traduit de manière singulière la rencontre de deux moments, la simultanéité de deux sentiments : le témoignage d’un moment fondateur qui se conjugue à la conscience aiguë de la fragilité de vie.

Je ne peux m’empêcher de me demander quelle est la pertinence de mon regard, je pense qu’il est aussi acéré qu’une boule de flipper : Que comprendre des hommes et des femmes qui ont regardé les mêmes images que nous?  Et en même temps des images différentes, car il nous manque la couleur et que quelques siècles nous séparent et enfin que nous sommes en train de vivre l’une des plus grandes révolutions depuis l’invention de imprimerie, révolutions que n’ont pas traversées les artisans des édifices romans.

Michel Pastoureau explique qu’à l’époque romane la vérité se situe toujours hors de la réalité, à un niveau qui lui est supérieur (Figures romanes), avec une invitation de cette nature, je me dit alors qu’une poule du XXI siècle peut aussi voyager dans le temps.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :