Recherche

La Biblogotheque

d'une poule sur un mur.

Tag

Spézet

Une mystérieuse plaque émaillée à Spézet.

Spézet est une petite ville de moins de 2 000 habitants du centre Bretagne, la rue principale est bordée de maisons très colorées qui contribuent au charme de cette commune de Haute Cornouaille. Je vous conduis à la maison bleue, vous ne pouvez pas ne pas l’apercevoir, elle est … bleue

Spézet. La Maison Bleue

Jusqu’à la fin du mois de septembre, l’association de sauvegarde du patrimoine spézétois organise une exposition dans le cadre de la commémoration du centenaire de la première guerre mondiale. L’exposition est dense et surtout remarquable par sa qualité documentaire. Une pièce unique et très curieuse y est exposée : il s’agirait d’une partie du premier monument aux morts de la commune, très loin des réalisations habituelles, puisque les noms des soldats sont inscrits sur une plaque émaillée, la plaque comporte aussi de petits médaillons sur lesquels figurent parfois le portrait du soldat.

Spézet. Plaque émaillée. Un élément du premier monument aux morts. Exposition à la Maison Bleue
Spézet. Plaque émaillée. Un élément du premier monument aux morts. Exposition à la Maison Bleue.

La décision d’ériger un monument aux morts à Spézet pour rendre hommage aux 197 soldats « morts pour la France » est prise  le 23 février 1923.

Monument aux morts. Spézet. Délibérations du conseil  municipal 1923.
Monument aux morts. Spézet. Délibérations du conseil municipal 1923.

Le prix du monument s’élève à 32 800 francs, la municipalité reçoit une subvention de 6232 francs et confie les travaux à la Société des Marbreries Générales. Cette dernière sur la demande des édiles spézétois taille la statue du poilu dans la kersantite finistérienne.

Monument aux morts de Spézet. Source.
Monument aux morts de Spézet. Source.

Mais c’est bien cette plaque émaillée dénichée chez un brocanteur de Leuhan qui retient l’intention, son bon état de conservation montrerait qu’elle n’a jamais été exposée à l’extérieur.

Spézet. Plaque émaillée, détail1.
Spézet. Plaque émaillée, détail1.
Spézet. Plaque émaillée, détail2.
Spézet. Plaque émaillée, détail2.

Ce document recèle de nombreux mystères et les questions restent pour l’instant sans réponse :

– Cette plaque est-elle antérieure au projet municipal de 1923 ?

– Pourquoi les noms de soldats ne sont indiqués par ordre alphabétique ? Quelle logique est alors à l’œuvre ? Est-ce les années de décès qui sont retenues ?

– Certains médaillons portent la mention « à la mémoire de … » : probablement que le concepteur de cette plaque ne disposait pas de tous les portraits.

– Pourquoi cette plaque réalisée à Brest par Loutrel et Mazin n’est pas complète : le projet aurait-il été abandonné avant la réalisation finale ?

– Quels chemins cette plaque a-t-elle empruntée pour venir jusqu’à nous ?

Le commentaire laissé ici par Franck David apporte plusieurs réponses : Il s’agit d’un de ces nombreux tableaux d’honneur que les mairies ont mis en place dès l’annonce des premiers morts avant que ne se pose la question d’un hommage monumental. Cela consistait parfois en de simples listes, avec la photographie du disparu, puis en des plaques émaillées. L’état de celle-ci est remarquable.

Si Vous êtes en Bretagne, n’hésitez à visiter cette belle exposition : vous y croiserez l’incroyable histoire de Pierre-Jean Boudehen un poilu revenu chez lui à la fin des combats. Je vous en parlerai …
Si vous avez des suggestions, des hypothèses ou mieux encore des réponses n’hésitez pas à les partager. Si vous, vous aussi un document rare sur cette période historique (celle du conflit et aussi celle des sorties de guerre), n’hésitez pas à laisser un message.

Les chapelles remarquables en Bretagne.

Cîmes de la forêt du Faouët, Morbihan.
Cîmes de la forêt du Faouët, Morbihan.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je conçois aisément que le titre du billet ne retienne pas l’attention de l’estivant, pourtant ami amateur de pétanques pose ton pastis et arrête toi un instant peu cher, admirer les vieilles pierres rongés par le lichen ; en même temps si tu préfères les cigales et vomis les verts paysages nourris à la pluie fine, je comprendrais sans m’en offusquer que tu passes ton chemin.

En revanche, toi qui aimes l’ardent soleil breton, la verdure des forêts de l’Argoat, les multiples calvaires et chapelles (très vieilles), j’espère que tu trouveras ici de quoi rassasier ta curiosité. Le qualificatif « remarquable » pour vous entretenir des chapelles est un choix tout à fait personnel, nous les avons croisées au fils de de nos promenades bretonnes.

Loch Envel, église.
Loch Envel, église.

Nous allons partir à Loc Envel (et oui, ce nom existe et prononcez-le à l’écossaise s’il vous plait) dans les Côtes d’Armor, c’est une petite commune de moins de 100 habitants, si vous voulez vous perdre dans les chemins creux et admirer des hortensias généreux : Loc Envel, the place to be. Un peu en hauteur, la petite église à été édifiée par les moines de Saint-Jacqut de la Mer, la présence d’un lieu sacré est mentionné depuis le début du XIIème siècle, mais l’église que vous admirez date du XVIème  (comme la plupart des églises et chapelles encore debout en Bretagne intérieure).

Loch Envel, église
Loch Envel, église

Le cimetière n’a pas encore été expatrié, il entoure l’église qui de l’extérieur présente des gargouilles assez surprenantes :

Loch Envel gargouille riante
Loch Envel gargouille riante

A l’entrée, vous trouverez un jubé remarquable tout en bois sculpté, ce qui a retenu mon attention sont les menus détails de l’ouvrage de charpenterie et surtout la voute de l’édifice, toutes les nervures se rejoignent  au sommet

Loch Envel intérieur de l'église
Loch Envel intérieur de l'église
Loch Envel boiserie de l'église.
Loch Envel boiserie de l'église.
Loch Envel petit cochon sculpté dans une poutre.
Loch Envel petit cochon sculpté dans une poutre.

Restons en terre costarmoricaine, il faut quand même prendre sa voiture pour la deuxième ballade en la commune de Glomel : une balade qui nous fera traverser le lieu dit Trégornan (petit avis à destination des marcheurs : le balisage est pourri  voire inexistant…. On –avec plein de gens dedans-  s’y est repris à trois fois et on la fait au feeling).

Trégornan, le clocher en verdure
Trégornan, le clocher en verdure

Ici la chapelle était fermée et la maison de la dame détenant les clés de l’édifice était également close, mais ce n’est pas grave, car ici nous sommes en présence d’un ossuaire : et, alors ?! Me lancez avec force et légitimité, des ossuaires on en voit plein … Bien sûr, ami !! Mais des ossuaires avec locataires c’est plus rare, je sens ta juste indifférence vaciller,

Trégornan, église Saint Corentin
Trégornan, église Saint Corentin
Trégronan l'ossuaire
Trégronan l'ossuaire
Trégornan l'ossuaire ...
Trégornan l'ossuaire ...

Ça produit toujours son effet de surprise, l’ossuaire de Trégornan est l’un des trois ossuaires bretons encore en usage. Sans jeu de mot, on se rend à la chapelle du Krann à Spézet dans le Finistère.

Spezet chapelle du Krann, échalier
Spezet chapelle du Krann, échalier

Franchissons l’échalier afin d’accéder à cette vaste chapelle, dont le nom vient du celtique krann, bois, est en forme de croix latine. Sa construction, à l’initiative du seigneur du Crann-Huel, est achevée en 1535, comme l’indique une inscription près du porche latéral. Lieu de pèlerinage, elle remplace alors un sanctuaire du XIIIe siècle, et l’indulgence plénière accordée par le pape en 1681 accroît la réputation de son pardon le jour de la Sainte-Trinité. Au chœur, jamais remanié, s’ajoutent au XVIIe siècle la sacristie et le clocher à lanternes, et le calvaire est refait en 1908, avec à la base un saint Antoine provenant d’une chapelle détruite. C’est l’une des rares chapelles du Finistère à avoir conservé son ensemble de sept grands vitraux anciens. (Cl. M. H. 1902) Source

Spezet chapelle du Krann
Spezet chapelle du Krann

La chapelle de Notre-Dame du Krann est le seul sanctuaire du Finistère à conserver son ensemble de vitraux du XVIe siècle et ses retables de bois animés par plus de deux cents statuettes et personnages sculptés.

Spezet, chapelle du Krann intérieur : autel
Spezet, chapelle du Krann intérieur : autel

Vous pouvez à partir de la chapelle vous promener dans une verte campagne agricole, pas de gros cons de chiens prêts à chiquer le mollet mais juste de placides demoiselles, c’est ainsi qu’à Spézet nous qualifions ces chers bovidés.

Demoiselles de Spézet
Demoiselles de Spézet

S’il vous reste un peu d’énergie ou d’envie, je vous propose de changer de département et nous rendre dans celui de la « petite mer » : le Morbihan. Nous n’irons pas jusqu’à la côte et ferons halte au Faouët

A partir des mythiques halles, ce sont des chemins de randonnées couvrant plus de 100 km qui vous ferons parcourir le pays de Marion du Faouët. Je vous présente (trop) rapidement deux chapelles en tous points remarquables.

Commençons par Sainte-Barbe, à flanc de roche, cette énigmatique chapelle ouvrira votre chemin vers la forêt

Faouët, chapelle Sainte Barbe
Faouët, chapelle Sainte Barbe
Sainte Barbe, statue de la Vierge dans la roche
Sainte Barbe, statue de la Vierge dans la roche

La balade dite des « chapelles », vous conduira vers la plus surprenante : la chapelle Saint-Fiacre, je ne me lancerai pas dans une description détaillée de l’édifice, voici donc quelques clichés qui, je l’espère vous donneront l’envie de pérégriner en ces terres bretonnes. Comme je ne peux pas m’en empêcher, ici, le joyau est le jubé polychrome datant du XVIème siècle

Saint Fiacre, la façade
Saint Fiacre, la façade
Saint Fiacre Jubé, façade extérieure
Saint Fiacre Jubé, façade extérieure

Pour Saint – Fiacre, une vidéo sur Morbihan-tv.

Saint Fiacre, détail jubé
Saint Fiacre, détail jubé
Saint Fiacre, détail jubé 2
Saint Fiacre, détail jubé 2
Saint Fiacre, détail jubé 3
Saint Fiacre, détail jubé 3

Bonnes vacances à tous …

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :