Le web offre des ressources (presque) sans limite quand on peut pas ou quand on ne veut se déplacer. Il ne s’agit nullement ici d’opérer une sorte de veille documentaire, la poule ne fait que picorer, mais d’essayer de capter ce qui peut intéresser, passionner ou agacer.