La réforme oui, la chienlit non! Bande de branleurs!!


Comment allez faire un tour vers mai 68, si ce n’est en commençant par cette sortie des ministres de l’Elysée le 19 mai : je vous laisse goûter ce langage fleuri …

Admirable, n’est ce pas? Ce joli mois de mai à peine clôt que déjà des furibondes diatribes le rendent responsable de tout ….

Si vous voulez rentrer dans l’esprit mai 68,  le comprendre, voici deux expositions virtuelles qui combleront vos attentes.

 

La BNF propose un parcours de mai 68 à partir des affiches étudiantes : comment ont-ils fait pour collecter autant d’affiches? C’est Marie-Renée Morin qui l’explique dans une petite vidéo En mai et juin 1968, l’intersyndicale de la Bibliothèque Nationale prend part aux mouvements contestataires qui agitent le pays et se réunit chaque jour rue de Richelieu pour réfléchir à l’avenir de la BN. Dans le même temps, une centaine d’agents volontaires font preuve d’ingéniosité et s’activent pour collecter tracts, affiches, banderoles qui forment aujourd’hui un témoignage unique du mouvement de mai 68.

Vous pourrez alors naviguer et choisir un thème parmi les suivants : Non à l’ordre qui tue; L’art c’est vous;  Presse, ne pas avaler!; Participons au balayage. Les affiches ou les groupes d’affiches sont accompagnés  d’une courte notice explicative portant le contexte politique, sociétal, les circonstances de la réalisation. le feuilletoir  classe ensuite les documents : affiches, tracts, photographies, journaux.

Juste pour le plaisir, voici deux affiches piochées dans la rubrique « Presse, ne pas avaler! »

Pour aller plus loin et franchir les frontière de l’hexagone, la Bibliothèque d’Histoire Internationale (BDIC) propose une exposition virtuelle portant sur le thème :Les Années 68, un monde en mouvement.

L’exposition, reflet des collections de la BDIC et de ses partenaires, présente près de 1000 documents et met l’accent sur des aspects moins connus de la période. En déplaçant intentionnellement le regard pour s’interroger sur les héritages comme sur les ruptures, elle propose des éclairages originaux et ludiques sur ces moments de l’histoire suscitant les passions les plus contradictoires.

Parcourir les continents, de Chicago à Rome, traverser les événements dans leur ampleur sociale avec bien sûr les étudiants mais aussi les ouvriers, les paysans, les artistes. Rencontrer la diversité des engagements et découvrir les nouvelles formes de militantismes qui émergent alors, des féminismes aux antimilitarismes, des régionalismes à l’antipsychiatrie.
Tout ce que nous avez voulu savoir sur mai 68 et le monde (ou le contraire) : http://www.bdic.fr/expositions/mai68/
A propos « chienlit » vous connaissez l’origine de mot? Voici la réponse (http://fr.wikipedia.org/wiki/Chienlit)…
http://www.bdic.fr/expositions/mai68/#

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s