Chez Bartolomé Esteban Murillo.


Bartolomé Esteban Murillo. Enfants mangeant des fruits, vers 1610, huile sur toile, 143 x 105 cm. Pinacothèque de Munich.

Voir le monde qui nous entoure et raconter une histoire quotidienne, les détails à profusion nous invitent à entrer dans cette scène presque prise sur le vif. L’observation conduit à l’émotion : assis devant un mur qui occupe le tiers supérieur de l’œuvre, le plus grand des deux garçons avale avec gourmandise les morceaux d’un quartier de melon blanc mûr à point. Le reste du cucumis fermement posé sur ses cuisses et maintenu par le pouce, notre jeune ami la tête légèrement penchée, regarde son camarade. Celui est plus jeune, c’est encore un enfant : son bras gauche repose sur le banc occupé par l’aîné, il tient d’une main un quartier de melon fraichement découpé. Son bras droit  courbé, sa main retient les pépins de raisins : Murillo le peint alors qu’il gobe une partie de la grappe charnue. Sans peine, on l’entend avaler la baie et dans un instant il déglutira. Dans quelques instants il ne restera du raisin que la branche, quelques pédoncules et des pépins, il jettera le tout à ses pieds. Les deux enfants se rassasieront peut – être du panier de raisins, magnifique nature morte.

Ces deux jeunes garçons pieds nus, talons noircis et plantes déjà épaisses, vêtus d’oripeaux se laissent observer le temps d’un très bref instant, avant de déguerpir à toute jambe. Mais ont – ils une meilleure santé que le Bacchus malade du Caravage : j’en doute …. Seule la force et la vitalité de leur jeune âge leur procurent cette vivacité éphémère …

Publicités

4 thoughts on “Chez Bartolomé Esteban Murillo.

  1. Sincèrement votre commentaire est d’un cucul, vous vous étalez sur une « description » du tableau plus interprétative (enchaînement de clichés niais et inutiles, forcément) que basée sur une observation précise et fiable. De l’art de -pas vraiment bien- parler pour ne pas dire grand chose…

    1. Sincèrement ANONYME, merci d’être passé(e) par ici et par votre commentaire m’avoir fait profiter de toutes vos lumières. Si vous souhaitez partager votre observation précise et fiable cela m’évitera certainement de caqueter. Remarquez, le texte est très court, je m’autorise à penser que vous n’avez pas perdu trop de temps. Je vous souhaite, ANONYME, une belle soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s