Carel de Moor.


Carel de Moor, Trois personnages buvant, vers 1735, musée des Beaux arts d’Angers.

Une nymphe drapée de satin bleu dont la traîne repose sur la balustrade, coude appuyé, pouce et index enveloppant ce qui semble être une pomme; verse un nectar dans un verre tenu par un faune. C’est presque une image parfaite, et pourtant, on ne peut s’empêcher de ressentir l’ombre d’un danger sans comprendre la source de celui ci.

Le vin coule à flot de la gourde et semble figé dans le verre, alors que la nymphe placée au centre du tableau boit avec délectation, sans retenue, l’auriculaire levé.

Vers où se dirige le regard du lévrier aux aguets , compagnon de la nymphe chasseresse : est – ce le verre l’objet de son attention ou bien cet étranger faune qui me sourit? Au lieu de goûter le vin en compagnie des nymphes, je ne peux m’empêcher de songer que le faune tient un javelot au garde – à – vous prompt à bondir dans ma direction …

Carel de Moor est originaire de Leyde, l’un de ses maîtres est Gérard Dou (celui qui aime les oignons)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s