Viens avec Diego chez Marthe et Marie.


D. Velasquez, scène de cuisine chez Marthe et Marie, 1618. National Gallery.
D. Velasquez, scène de cuisine chez Marthe et Marie, 1618. National Gallery.

On est peut-être en 1618, Diego Vélasquez est jeune, il a 19 ans et nous invite à la bodega (ce qui signifie taverne ou cave). Il a lu les romans picaresques comme tous les Espagnols lettrés de l’époque, en tous les cas les Espagnols ont entendu, écouté les aventures de Don Qichotte, celles des mendiants et dévoyés en tout genre qui occupent l’univers picaresque ; la peinture s’empare du genre pour mettre en scène des gens du peuple.

Détail aliments.
Détail aliments.

Vélasquez emprunte beaucoup à la peinture de genre néerlandaise du XVI siècle où l’on peint et met en scène les aliments. Toutefois ici, la profusion des Flandres fait place à la prodigalité ibérique, seules quelques denrées occupent la table. Des aliments forts modestes disposés avec parcimonie sur la table qui dessinent des ovales décroissants. L’aspect glissant de la peau du poisson, l’éclat de la couverte sur les plats en terre cuite ébréchés, la peau de l’ail très fine, celle du piment plus épaisse et recroquevillée sous l’effet de la dessiccation, les reflets du mortier …

Détail, les oeufs.
Détail, les oeufs.

L’attention portée aux œufs relève du prodige : admirons leur volume, le faible reflet de la coquille, tout ceci est suggéré avec une précision hallucinante, pour peu, j’je pourrais m’emparer des oeufs

Détail, servante.
Détail, servante.

La servante est jeune  à peine sortie de l’enfance, ses traits sont grossiers, une oreille rouge est décollée, les lèvres sont rouges et humides (on sent bien que la petite jeune pourrait finir dans le lit du vieux maitre). C’est une paysanne ont mains déjà gonflées par un travail long et pénible :  Nous allons manger ce qu’elle aura cuisiné sur l’œil attentif, voire scrutateur de la vieille servante.

Détail, servante.

Que nous prépare t-elle ? Peut-être  qu’elle confectionne une mayonnaise épicée avec des jaunes d’œufs, de l’huile d’olive qui attend dans la cruche de droite et du piment, elle accompagnera le poisson.

A gauche du tableau à l’endroit du passe – plat aménagé dans le mur de la cuisine apparaît le Christ chez Marthe et Marie ; mais cela est une autre histoire. Etonnant ce décalage entre un épisode biblique relayé au second plan et une scène de taverne qui joue la vedette.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s